Retour sur les élections législatives

Bien que courte, la campagne des élections législatives n’en pas été moins intense pour l’ensemble de nos candidats et des militants de notre Fédération. L’enjeu était important : donner une majorité à François HOLLANDE pour construire les réformes et mettre en œuvre le changement.

Si la brillante réélection de Marietta KARAMANLI sur la 2ème circonscription (Le Mans – Bouloire) ne faisait pas de doutes du fait du formidable travail de terrain réalisé durant son premier mandat à l’Assemblée nationale, il n’en était pas de même dans les 4 autres circonscriptions. Au final, nous pouvons être collectivement fiers du résultat puisque nous passons à seulement 161 voix du grand chelem qui aurait permis de gagner l’ensemble des circonscriptions sarthoises.

Notre plus grande surprise – quoique – est venue de la 1ère circonscription (Le Mans – Sillé) où Françoise DUBOIS réalise le rêve de son père en ravissant à l’UMP l’une des circonscriptions les plus à droite de France. Cette victoire est d’abord liée à l’enracinement de Françoise dans cette circonscription dont la sociologie ne cesse d’évoluer du fait de la périurbanisation mancelle et alençonnaise mais également au rejet de la députée sortante qui n’a eu de cesse durant son mandat de mépriser les règles de la Démocratie : intimidation des médias, chantage aux subventions auprès des élus et autres coups bas dont la campagne législative a de nouveau été le théâtre.

Notre plus grande satisfaction vient de la 4ème circonscription (Le Mans – Sablé) où Stéphane LE FOLL et Sylvie TOLMONT ont permis le basculement à gauche de la circonscription de l’ancien premier ministre. Cette magnifique victoire est indéniablement liée à la personnalité de notre Ministre qui jouait à domicile dans une circonscription qu’il n’a cessé de labourer depuis de nombreuses années. François FILLON fin connaisseur de ce territoire avait préféré se mettre à l’abri à Paris plutôt que de risquer une défaite.

rsultats lg

Notre plus grand soulagement vient de la 3ème circonscription (La Flèche – Saint-Calais), où Guy-Michel CHAUVEAU retrouve son siège de député. Une campagne difficile dans la mesure où Guy-Michel avait fait le choix de la dissidence face à une candidature unique EELV – PS. Si notre Fédération a soutenu loyalement Thierry PRADIER au premier tour, il était de notre devoir de permettre le rassemblement de toute la gauche au second tour derrière le candidat arrivé en tête. Nous sommes donc fiers d’avoir tenu nos engagements à l’encontre de nos partenaires écologistes tout en participant à la défaite de la droite ; que n’aurions-nous pas entendu si la Députée UMP sortante avait été réélue sur la base d’une division de la Gauche ?

Notre plus grande déception vient de la 5ème circonscription (Le Mans – Mamers), où Christophe ROUILLON échoue à seulement 161 voix dans une circonscription très étendue et sociologiquement difficile du fait du poids limité de l’agglomération mancelle. Christophe n’a pas à rougir de sa campagne mais le challenge était dur face à un député UMP enraciné et ne faisant pas l’objet d’un rejet personnel.

rsultats lg 2

A l’image de l’ensemble du pays, jamais la gauche n’a été aussi puissante dans notre département : 4 députés sur 5, 18 conseillers généraux sur 40, 10 conseillers régionaux sur 14 dont 3 vice-présidents du Conseil régional, 13 maires de communes de plus de 4 000 habitants sur 16 dont 6 sont dirigées par un maire socialiste (Le Mans, La Flèche, Coulaines, Arnage, Château-du-Loir, Yvré l’Évêque).

Cette domination du paysage politique est le fruit de nombreuses années d’efforts et de travail au plus près de nos concitoyens. Elle nous impose le devoir de réussir le Changement en fidélité à nos engagements et nos valeurs. Dans cette mission, le Parti socialiste aura un rôle essentiel pour accompagner et aiguiller l’action du gouvernement.

Christophe COUNIL, Secrétaire fédéral à la coordination.