De l’intérêt d’une Rencontre Inter-Régionale MJS exceptionnelle.

De l’intérêt d’une Rencontre Inter-Régionale MJS exceptionnelle.

mjs72_033

Lorsque le MJS Sarthe se déplace aux rencontres nationales, nous remarquons au hasard des discussions une forme de dénigrement par certains jeunes socialistes sur l’intérêt des comités de coordination régionaux. Il semblerait en effet que « l’organisation des formations des responsables locaux au moins deux fois par an » et « les réunions régulières (au moins quatre par an) » ne semblent trouver leurs avantages, souffrant d’un manque de différenciation face aux événements départementaux et nationaux, créant sans doute de logique -de par ces critiques- un réel soucis d’entente lors des tentatives question organisation et choix du programme.

Ce constat n’est pas partagé en Pays de la Loire. Non pas uniquement par cause régionaliste (je vous renvoie alors aux débats sur d’éventuels rattachements ), mais plutôt par l’utilité avérée de la transmission de connaissances entre frontaliers sur des sujets non abordés lors d’autres événements, soit le partage de nos actions adaptées aux spécificités locales -contrairement aux campagnes nationales qui ne conviennent pas toujours à nos situations, ce qui est compréhensible- à l’aide d’une ambiance de convivialité spontanée, entre jeunes socialistes voisins sachant apprendre et transmettre dans le respect de l’expérience et des compétences de chacun.

mjs72_034

C’est donc en ce WE du 30 Juin-1er Juillet qu’il revenait aux jeunes socialistes vendéens d’honorer la succession du comité de coordination régional qui avait eu lieu fin février à St Jean d’Assé en Sarthe, à travers la lourde responsabilité de la rencontre inter-régionale à Vouvant, dont l’objectif -de la bouche de Romain Bossis, animateur fédéral de Vendée- était de faire au moins aussi bien que le WE en Sarthe 4 mois plus tôt. Les jeunes socialistes sarthois s’accordent à conclure que le projet fut une réussite sur tous les points, et que nous reconnaissons là tout l’engagement, la mobilisation et la compétence des jeunes socialistes vendéens -et à nouveau- de l’ensemble des délégués régionaux et de notre coordinateur Romain Delaunay, même s’il n’a hélas pu nous honorer de sa danse rituelle, faute de temps pour se mettre en état de le faire.

Tout commence par une plénière sur les thèmes « Bilan des campagnes présidentielles et législatives par fédération » et « Quel orientation pour le MJS sous un gouvernement de gauche? », animé par Romain Bossis et Baptiste Le Coz, avec les interventions des nouveaux députés vendéens Sylviane Bulteau et Hugues Fourage (dont les positions toutes particulières sur certains sujets auront animé la matinée). Après un bon repas, agrémenté des produits locaux offerts par chaque fédération (nous y avions amené rillettes du Mans et, en l’honneur des voisins absents, du fromage « bon mayennais » qui n’a malheureusement pas été apprécié à sa juste valeur), nous sommes passés aux ateliers de fond et de forme, qui se sont enchaînés durant deux jours: atelier sur l’euthanasie et la fin de vie avec Mickael Boulay, admin de l’ @ADMDFRANCE , atelier « Prise de parole en public » avec un professeur de théâtre, atelier « Impropol » avec les animateurs fédéraux Augustin Ehat-Blin et Samuel Lopès , Quizz sur les « grandes dates et mesures de la gauche organisé par le MJS 49 , atelier sur le Cannabis : vers une législation? » animé par Valentin Bernard du MJS Vendée, atelier pratique « Organisez une action de A à Z » animé par Baptiste Le Coz et Maxime Gentils, ainsi qu’un atelier sur la crise grecque et espagnole animé par Antoine de Laporte et Boris Hong.

Aussi, la soirée conviviale du samedi fut l’occasion pour notre délégation de 8 jeunes socialistes sarthois de rappeler leur endurance à l’effort contre le gaspillage. Enfin, à 2 votes pour et 6 abstentions, notre fédération a décidé de terminer ce beau WE par un détour sur les plages de la Faute sur mer.

Merci aux vendéens pour leur accueil, à la Loire-Atlantique, au Maine et Loire ainsi qu’aux Deux-Sèvres pour avoir fait le déplacement -et je le crois- ne pas regretter de l’avoir fait (vous êtes les bienvenus pour la prochaine, Ismaël vous passe le bonjour!). Pour notre part, on vous donne tous rendez-vous à la Rochelle!

mjs72_035