Compte-Rendu : Atelier du Changement - Précarité Energétique

Compte-Rendu : Atelier du Changement – Précarité Energétique

Le 21 mai dernier s’est tenu à Coulaines l’atelier « Précarité énergétique, développement durable et Logement social ». Le monde associatif était représenté par Sarthe Nature Environnement, IN-DECOSA-CGT, Energies Avenir et l’ANR et l’OPARM.

En introduction, d’après la brochure du Répertoire du Parc Locatif Social, a été rappelé quelques chiffres sur le loge-ment locatif social dans la région des Pays de la Loire et du département de la Sarthe. Même si le logement n’est pas une compétence de la région, elle a instaurée l’éco conditionnalité des aides en faveur du logement. Au 1er janvier 2012, la région comptabilisait 206849 logement locatif sociaux (LLS) soit 4,4 % du parc national et 13 % des résidences principales en Sarthe (pour 64 % de propriétaires, 21 % de locataires dans le privé et 1 % de logé à titre gratuit). La Sarthe avec 18 % du parc régional arrive en 3ème place (Loire Atlantique représente 35,7 %, Maine et Loire représente 28,9 %, Vendée représente 9,8 % et Mayenne représente 7,6 %).

La thématique du développement durable a été introduite comme moyen de lutter contre les précarités énergétiques. Il a été rappelé que seulement 40 % des LLS ont un diagnostic de performance énergétique (DPE) C pour 35 % D, 15 % E et 5 % autres. L’objectif étant de tendre vers une majorité de DPE C.

Notre 1er intervenant de l’atelier, Julien LE BRAS (conseiller Point Info Energie),a axé sa présentation autour des gestes quotidiens pour économiser sur ses factures d’énergies puis sur les travaux réalisables et les modes de financement. Pour plus d’informations : Point Info Energie – 10, rue Barbier – 72000 Le Mans – 0243284793 – eic72@ville-lemans.fr.

Notre 2ème intervenant, Géraud GUIBERT (élu municipal du Mans et Président de l’association « La Fabrique Ecolo-gique ») nous a fait un point sur les actions du gouvernement : extension des tarifs sociaux du gaz et de l’électricité pour les ménages les plus précaires, normes réglementations thermiques 2012 pour les nouvelles constructions, augmentation des nouvelles constructions (500 000 logements dont 150 000 LLS), labellisation des diagnostiqueurs énergétiques, lancement de la conférence environnementale, financement pour les particuliers, lancement de la rénovation énergétique (source de création d’emplois).

Est venu dans un dernier temps, un échange avec le public. Les échanges se sont déroulés sur des thèmes variés : loi Brottes sur la tarification progressive de l’électricité et du gaz, stockage des énergies, mise en place d’une fiche énergétique pour les LLS, formation des artisans et des professions du bâtiment, financement et subvention.

Le développement durable n’est pas qu’une somme de normes mais avant tout une somme de réflexes…. à acquérir.

Nicolas BOISSEL
Secrétaire fédéral aux Energies et à l’Ecologie.