Rassemblement départemental suite au décès de Clément Méric

Rassemblement départemental suite au décès de Clément Méric

Rassemblement départemental suite au décès de Clément Méric

Le 6 juin à l’initiative des partis de gauche, des syndicats et de plusieurs associations un rassemblement a eu lieu devant la Préfecture de la Sarthe pour rendre hommage à Clément MERIC, jeune militant, sauvagement agressé à Paris. Samuel LOPES, animateur fédéral du MJS, a pris la parole au cours du rassemblement au nom du MJS et de la Fédération de la Sarthe du PS.

Le Parti Socialiste et les Jeunes Socialistes sont endeuillés suite à l’effroyable agression d’un jeune militant de gauche à Paris hier soir par des individus d’extrême droite, provoquant sa mort cérébrale. Nous partageons la peine de sa famille, de ses proches, de ses camarades et leur témoignons de notre indéfectible soutien dans ce moment douloureux.

Il ne s’agit pas là que d’un militant syndical ou d’un membre d’un parti, il s’agit d’un jeune citoyen qui avait fait de son combat la lutte contre l’extrême droite. Lors du massacre des jeunes travaillistes en Norvège, certains pouvaient encore se dire que nous n’en étions plus à ce stade en France. Ce meurtre nous rappelle que notre République n’est pas épargnée par le fascisme à travers les groupuscules d’extrême droite, profondeur cachée de l’iceberg dont le Front National est le sommet immergé.


Le MJS appelle une nouvelle fois, plus fermement que jamais, à la dissolution de ces groupuscules qui cultivent la haine et la violence, menant, on le voit, à la mort d’un homme. En Sarthe, nous ne sommes pas non plus épargnés par le renouvellement de ces groupes. Il est temps d’ouvrir les yeux sur la présence des jeunesses nationalistes ou du bloc identitaire. C’est pourquoi le MJS Sarthe appelle l’ensemble des organisations présentes ici, ce soir, à la création d’un collectif contre les droites extrêmes. Car c’est ensemble, fraternels, que nous ferons reculer les ennemis du vivre ensemble et de l’égalité !

Je finirais par cette citation de Victor Basch, ancien président de la Ligue des Droits de l’Homme, lors d’une manifestation contre les ligues d’extrême droite qui mena à l’élaboration du Rassemblement populaire en 1935 : « Nous faisons le serment solennel de rester unis pour désarmer et dissoudre les ligues factieuses, pour défendre et développer les libertés démocratiques. Pour assurer la paix humaine. »

Samuel LOPES,

Animateur Fédéral du MJS Sarthe.