Premier Fédéral : Combattre le FN

Premier Fédéral : Combattre le FN

Combattre le Front national

 

A quelques mois des élections municipales, il apparaît que le Front national présentera des listes dans 4 communes sarthoises: Le Mans, La Flèche, Sablé-sur-Sarthe et Savigné-l’Évêque. C’est une première dans l’histoire politique de notre département. En se basant sur les résultats obtenus par les candidats d’extrême-droite aux dernières élections, il apparaît que le Front national aura probablement des élus municipaux à l’issue des deux tours de scrutin.

Cette évolution doit collectivement nous interroger sur la stratégie que nous avons adoptée à l’égard du Front national. A ce moment du débat, je souhaite pour livrer quelques réflexions:

A mon sens, il ne sert à rien d’accabler les électeurs tentés par le vote Front national car Marine Le Pen a réussi son pari en diabolisant le Front national; il faut reconnaître que le discours de l’UMP a joué un rôle important dans ce succès.n’est donc pas en essayant de culpabiliser ses électeurs que l’on parviendra à faire reculer le Front national.

Ce recul ne sera possible qu’en répondant concrètement aux questions posées par les électeurs de ce mouvement (emploi, fiscalité, sécurité, immigration …). Il est donc important que les listes conduites par le PS dans chaque commune puissent proposer des réponses précises et claires à ces questions tout en respectant les valeurs qui sont les nôtres.

Dans ce contexte, les choix politiques nationaux sont essentiels. Le Front national ne reculera que si le Gouvernement réussit à concrétiser le Changement dans l’esprit des Français. L’objectif d’inverser la courbe du chômage sera un élément déterminant.

Enfin, face au Front National, il est nécessaire de faire preuve de pédagogie en expliquant les risques que son programme politique ferait courir à notre pays que cela soit en matière économique ou politique. A ce sujet, je salue l’initiative prise par la section de Sablé-sur-Sarthe d’organiser un Atelier du changement sur cette question le 22 novembre prochain.

 

Amitiés socialistes,

signature_chcounil