Compte-Rendu Atelier du Changement sur la Démographie Médicale

Compte-Rendu Atelier du Changement sur la Démographie Médicale

Atelier du changement – Démographie médicale

ACdemographiemedicale

Sous l’impulsion de la Fédération, Isabelle LEMEUNIER, secrétaire fédérale des affaires sociales et de la santé a animé un atelier du changement sur: « désertification médicale» le 28 juin 2013 à BEAUMONT /SARTHE avec la participation de Françoise DUBOIS député, du Docteur Jean Pierre ROSSARD conseiller général et de Christophe CHAUDUN conseiller général et maire de CONNERRE.

L’accès à des soins de qualité pour tout le monde est une priorité pour le gouvernement d’où l’annonce de la Ministre Marisol TOURAINE d’un pacte «territoire – santé». Aujourd’hui, dans certaines zones rurales et certains quartiers défavorisés, il est devenu difficile de trouver un médecin généraliste.  Ce phénomène de désertification médicale est le résultat d’une conjonction de divers facteurs: une féminisation de la profession, un changement dans le mode d’exercice, une installation de plus en plus tardive, un attrait moins important pour l’exercice libéral…

En Sarthe, la démographie des professionnels de santé est déficitaire. Le département se trouve au 83ème rang des départements français. Fin de l’année 2012, début 2013, nous comptions 387 généralistes libéraux ( hors médecins à exercice particulier) dont 25% de femmes., ce qui se traduit par une densité de 0,69 médecin pour 1000 habitants avec une disparité géographique. Certains secteurs sont plus touchés que d’autre. Nous constatons également un vieillissement des médecins en activité. En effet, environ 60% ont plus de 55 ans dont 6% ont de plus de 65 ans. Ce qui fait du département de la Sarthe le plus menacé des Pays de Loire.

ACdemographiemedicale002

Françoise DUBOIS a présenté les 12 engagements issus du pacte «– santé», s’articulant autour de trois objectifs: – changer la formation et faciliter l’installation des nouveaux médecins, transformer les conditions d’exercices des professionnels de santé (développer le travail en équipe, la télémedecine, rapprocher les maisons de santé des universités…) et investir dans les territoires isolés (conforter les centres de santé…).

Le Docteur ROSSARD, riche de son expérience sur le terrain, nous a fait un état des lieux de son secteur, de la création  de maisons de santé pluridisciplinaire en Sarthe (Sillé le Guillaume…), des aides financières et de l’accompagnement des collectivités (Conseil général, Région) et des instances (Agence Régionale de Santé). Puis Christophe CHAUDUN nous a expliqué et présenté la création de son centre municipal de santé.

A travers ce débat, nous avons pu ressentir l’inquiétude du public quant à l’accès aux soins. Celui-ci s’est exprimé très clairement sur deux attentes: que les instances soient plus incitatives dans l’installation des jeunes médecins dans les zones désertifiées et que les professionnels de la santé – soutenus par les élus – travaillent ensemble pour lutter contre la désertification médicale.

Isabelle LEMEUNIER,

Secrétaire fédérale aux Solidarités et aux affaires sociales.