Premier Fédéral : Municipales, tirer les bonnes leçons

Premier Fédéral : Municipales, tirer les bonnes leçons

Municipales : tirer les bonnes leçons

 

La vie politique est ainsi faite pour que les journées d’élections ne se terminent jamais de la même manière. .

Rarement défaite ne fut aussi lourde, en Sarthe, comme dans le reste du territoire français. Il faut avoir l’humilité de la reconnaître, la volonté de la comprendre et la combativité pour reconstruire. Bien souvent, la droite n’a pas progressé mais nos électeurs nous ont boudés. La gauche a été victime d’une abstention – sanction aux lourdes conséquences.

De nombreux camarades, maires et élus locaux, ont été battus par des candidats de droite. Aucun élu n’est propriétaire de son mandat et il n’est pas question de remettre en cause le verdict des urnes même lorsque c’est un sentiment d’injustice qui domine. Injustice, car trop souvent ceux qui ont été sanctionnés l’ont parfois été pour d’autres motifs que des raisons locales.

Maintenant, il nous faut reconstruire dans de nombreux territoires. Je sais que nous pourrons compter sur les 105 socialistes sarthois qui ont été élus dans 45 communes différentes. Bravo et bon courage à chacun d’entre eux.

La nomination d’un gouvernement de combat, selon les mots du Président de la République, et les premières annonces de Manuel VALLS montrent que le message a été entendu à l’ouverture de cette nouvelle étape du quinquennat de François HOLLANDE.

Notre pays doit être conduit sur la voie du redressement: celui de notre industrie et de nos comptes publics mais aussi celui des valeurs pour lesquelles nous sommes engagés, la solidarité et le vivre ensemble. Nous devrons aider encore et toujours le gouvernement par nos initiatives locales mais aussi en faisant savoir quelles sont les priorités de concitoyens.

J’entends les critiques qui ont pu, parfois, accompagner la nomination de Manuel VALLS. Mais, j’invite chacun à prendre conscience que ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise. Ne tombons pas dans le piège des procès d’intention. Rassemblons-nous, le Parti en a besoin car la France a besoin d’une gauche unie et cohérente.

 

Amitiés socialistes.

signature_chcounil