Edito. Notre priorité : Garder les Pays de la Loire à gauche

Edito. Notre priorité : Garder les Pays de la Loire à gauche

Après le Congrès de Connerré, notre Fédération est désormais en état de marche avec une équipe renouvelée et rajeunie pour mener à bien les orientations définies lors de la Convention fédérale «la parole aux militants». Les défis qui nous attendent sont nombreux à commencer par redynamisation de nos sections rurales. Cette question sera à l’ordre du jour du Séminaire des secrétaires et trésoriers des sections qui se tiendra le samedi 19 septembre prochain.

Pour autant, dans l’immédiat, notre objectif commun peut se résumer en une seule idée : «la région des Pays de la Loireà gauche». En effet, depuis la première élection de Jacques AUXIETTE en 2004, chacun a pu mesurer les différences entre une gestion de Gauche et une gestion de Droite.

Dès ses premiers mois de campagne, l’équipe menée par Christophe CLERGEAU et localement par Olivier BIENCOURT est parvenue à mettre en évidence les différences entre nous et l’attelage brinquebalant UDI-UMP :

  • A gauche, la construction d’un projet au contact direct des Citoyens dans le cadre des «jours» ; à Droite, les arrangements d’arrière cuisine pour se partager les sièges avant de parler du projet.
  • A gauche, le choix du non-cumul des mandats avec un Président à temps plein et des vice-présidents-es sans autres responsabilités exécutives ; à droite un candidat qui entend rester Sénateur quoiqu’il arrive.
  • A Gauche, la priorité donnée à l’éducation notamment à travers la proposition de la gratuité des transports scolaires pour les Collégiens et les Lycéens; à droite la volonté de favoriser davantage les établissements privés.

 Je ne doute pas que dans les semaines qui viennent les exemples de ce type seront nombreux. A nous de démontrer combien la Gauche a su, à la tête de la Région, impulser une nouvelle dynamique. Les Sarthois peuvent en témoigner, eux qui avaient souvent l’impression d’être les parents pauvres des politiques régionales. Ce n’est plus le cas. 

Bien sur, la route est encore longue jusqu’au 13 décembre prochain. Nous devrons nous mobiliser fortement pour porter nos idées. Nous pouvons compter sur le talent et la force de persuasion de nos candidats-es mais ils auront besoin de chacun de nous. Première étape, ce vendredi 18 septembre (19h30) à la Maison de quartier Barbara au Mans pour le bilan de la première étape des Cent jours qui ont permis de dessiner notre projet pour les Pays de la Loire.

  signature_chcounil