Edito. Prime d'activité : Une réforme de gauche qui bénéficie déjà à plus de 27 000 sarthois.

Edito. Prime d’activité : Une réforme de gauche qui bénéficie déjà à plus de 27 000 sarthois.

En ces temps troublés, où certains socialistes contestent publiquement la ligne politique de notre Gouvernement considérant que la politique conduite n’est pas une politique de Gauche, il me semble utile de rappeler quelques faits.

Si chacun est libre de s’interroger sur les finalités et les modalités des actions entreprises par le Gouvernement sous l’égide de François Hollande et de Manuel Valls, je ne comprends pas l’intérêt de le faire publiquement à moins de miser, dès à présent, sur la défaite aux élections présidentielles de 2017. Attitude suicidaire qui est malheureusement celle de certains-es responsables de notre formation politique.

Dénoncer une prétendue dérive vers la Droite de notre Gouvernement relève du non-sens. C’est oublier que dans un contexte économique extrêmement contraint, l’action gouvernementale est incontestablement marquée par des réformes emblématiques de la Social-démocratie.

Stéphane Le Foll a eu raison de rappeler lors des vœux de la Fédération les mesures sociales applicables depuis quelques semaines en matière de protection sociale : extension du tiers payant, mutuelle obligatoire pour tous les salariés et institution de la Sécurité sociale universelle. Ne s’agit-il pas de réformes de Gauche ?

De même la mise en place de la Prime d’activité en remplacement des dispositifs peu efficaces présente de nombreux aspects positifs :

– C’est un dispositif efficace pour soutenir ceux qui sont en activité ou en reprennent une : elle apporte plus à ceux qui travaillent et ont des faibles revenus ;

– C’est un dispositif mieux ciblé et plus juste qui bénéficie notamment aux jeunes de moins de 25 ans ;

– C’est un dispositif plus simple avec des procédures « 100% dématérialisées » sans avoir besoin de constituer un dossier complexe ;

– C’est un dispositif qui marche puisque en un mois, le nombre de foyers bénéficiaires représente le double du RSA activités. Ainsi en Sarthe, la Prime d’activité concerne déjà plus de 27 000 personnes dont 17% ont moins de 25 ans. Ils touchent en moyenne une prime d’activité de 169 € par mois.

Cette réforme constitue l’un des trois volets de la politique du gouvernement en faveur du pouvoir d’achat des plus modestes avec les « coups de pouce » des prestations sociales prévues dans le plan de lutte contre la pauvreté et les baisses d’impôts sur le revenu pour les classes moyennes 

Alors continuons à débattre entre nous et soyons fiers de l’action de notre gouvernement qui mène une politique courageuse au service de la Justice sociale. Une politique de Gauche qu’il nous appartient de défendre collectivement.

signature_chcounil