Le Mans Sud et Arnage se penchent sur la démographie médicale

Le Mans Sud et Arnage se penchent sur la démographie médicale

En France, la Sarthe fait partie des 10 départements les plus à risque au sujet du non-remplacement des médecins généralistes. En Réunion intersection LMS Allende - Arnageeffet, 54.84 % de ce corps médical est âgé de 55 à 70 ans et seulement 1.26 médecins généralistes exercent pour 1000 habitants. Généralement, nous abordons la désertification médicale en s’alarmant d’une pénurie en milieu rural pourtant aujourd’hui des quartiers prioritaires, cibles de la politique de la ville tel que les Quartiers Sud, et des villes péri-urbaines telle qu’Arnage souffrent également d’un nombre insuffisant de généralistes et spécialistes de la santé.

Face à ces constats, Isabelle COZIC-GUILLAUME, Conseillère départementale et secrétaire de la section d’Arnage, et moi même avons décidé d’axer notre première réunion d’intersection sur cette problématique territoriale. A Fulbert Masson, ce jeudi 31 mars, 27 participants se sont rassemblés afin d’écouter et échanger avec deux intervenants compétents : Norbert PADILLA, médecin et délégué fédéral à la santé et sécurité sociale et Stéphane ELSHOUD, chargé de conférence en droit et économie de la santé. Cette soirée fut enrichissante et de qualité, comportant plusieurs points : les défis démographiques et territoriaux de cette désertification médicale, les enjeux de la formation des médecins et des professions paramédicales et l’accès aux soins.

Les sections Salvador-Allende et Arnage ont engagé une démarche de réunion co-organisée permettant d’insuffler une dynamique d’échange. Nous pouvons indiquer que ce fut une réussite qui sera à pérenniser.

Isaac FAHMI
Secrétaire de la section Le Mans Sud – S. Allende