Edito. Primaires citoyennes 2017 : Rassembler et défendre notre bilan

Edito. Primaires citoyennes 2017 : Rassembler et défendre notre bilan

Le conseil national du PS a adopté le principe d’une primaire pour désigner notre candidat à l’élection présidentielle du printemps 2017.

Ce sujet fait l’objet de nombreux débats au sein de notre parti ces derniers mois avec toujours en toile de fonds le souvenir de l’exercice réalisé en 2011. Pour beaucoup, cette innovation démocratique, portée par les socialistes, avait été une des clés du succès pour notre candidat en permettant une mobilisation populaire et un véritable rassemblement. Or c’est bien de rassemblement dont nous avons besoin aujourd’hui.

Nous souffrons trop depuis 2012 de l’image d’un parti en mal d’unité, certains prenant un malin plaisir à critiquer tout azimut l’action du chef de l’État dès qu’un micro leur est tendu sans compter le dépôt d’une motion de censure par des parlementaires socialistes à l’occasion du débat sur la loi Travail … Tout cela ne peut que semer le doute dans l’opinion qui réclame du sens et de la cohérence et reconnaissons que de ce point de vue-là, il faut entendre les inquiétudes exprimées par nos sympathisants.

L’organisation de la primaire va permettre de clarifier en donnant au plus grand nombre le moyen de s’exprimer et avec l’idée de créer une dynamique. Son succès dépendra aussi de la qualité de son organisation. Avec l’expérience acquise, l’ensemble des militants, des secrétaires de section, les responsables fédéraux vont se mobiliser pour en assurer la réussite. C’est une trentaine de bureaux de vote qui seront ouverts à travers notre Département les 22 et 29 janvier prochains.

Mais pour autant, les primaires ne constitueront pas une recette miracle à elles seules. Elles n’auront de sens que si nous sommes en capacité de porter avec fierté notre bilan car ses qualités sont réelles et en phase pour nombre d’entre elles avec les engagements pris en 2012, en arrêtant de nous mettre des cendres sur la tête. A nous, et ne comptons d’abord que sur nous, de mettre ce bilan en avant pour mieux le comparer aux propositions ultralibérales d’une Droite qui court après la démagogie et la haine portée par l’extrême droite. C’est le sens de la vingtaine de réunions décentralisées que la Fédération prépare en lien avec les secrétaires de section.

Amitiés socialistes.

signature_chcounil