[Edito] Préserver l’Unité des Socialistes, c’est ne pas ajouter de la division à la division

[Edito] Préserver l’Unité des Socialistes, c’est ne pas ajouter de la division à la division

Voilà 4 années que vous m’avez confié l’animation de notre Fédération. Notre énergie a souvent été mobilisée pour résister aux vents contraires. Je mesure chaque jour l’inquiétude face aux incertitudes du temps présent … Toutefois, prenons garde à ce que l’inquiétude ne soit pas source de démobilisation car nous aurons besoin de toutes et tous pour aborder les échéances électorales de l’année 2017.

La lecture hebdomadaire de notre agenda montre que notre Fédération n’a pas baissé les bras et reste dans l’action pour favoriser le débat. Aussi, je tiens à remercier les responsables fédéraux et les secrétaires de section qui se sont investis dans la préparation d’une vingtaine de réunions thématiques dans tous les territoires pour faire le bilan de notre action à la tête de la France. Mais, je ne peux que regretter la faible mobilisation militante lors de ces temps forts de la vie fédérale qui sont pourtant conçus pour permettre à chacun-e de se (ré)approprier le bilan, notre bilan.

L’Unité est un impératif et, depuis 4 ans, je n’ai eu de cesse de chercher à rassembler : en interne en associant toutes les sensibilités à la direction de notre Fédération ; en externe en ouvrant nos listes à des candidats-es divers gauche.

Alors que nous entrons dans une phase d’incertitudes, je suis persuadé que l’Unité et le rassemblement des socialistes doit rester notre priorité. Il nous appartient de jouer collectif. Les polémiques, les mises en cause de certains camarades qui osent émettre des avis différents de la majorité ne sont pas acceptables et je me refuse à y participer.

Comme je l’expliquais aux nouveaux adhérents lors d’une réunion récente, adhérer au Parti Socialiste ce n’est pas renoncer à sa liberté de parole et d’action. Dans notre Fédération, chacun à sa place, chacun est libre d’exprimer sa différence. Toutefois, cette liberté implique une exigence de loyauté avec notre formation et je ne doute pas que nous nous rassemblerons tous derrière notre candidat-e à l’issue des Primaires citoyennes des 22 et 29 janvier 2017.

Dans les prochaines semaines, l’Unité et le rassemblement des Socialistes sarthois restera le fil conducteur de mon action. Il ne faudra pas compter sur moi pour ajouter de la division à la division.

Amitiés socialistes.

signature_chcounil