[CP] Défense des services publics : le PS Sarthe participera à la manifestation du 22 mai

« Le parti socialiste de la Sarthe participera à la manifestation du 22 mai pour la défense des services publics. » Thierry Cozic 21/05/2018

 

« Depuis un an de mandat, Emmanuel Macron et son gouvernement participent à creuser les inégalités sociales et patrimoniales. Les riches s’enrichissent mais les classes moyennes et les plus pauvres voient leur pouvoir d’achat baisser, leurs retraites diminuer et les étudiants voient leurs conditions de vie se dégrader. En tant que Maire, je fais ce constat tous les jours.» Thierry Cozic 21/05/2018

 

 

Le parti socialiste de la Sarthe sera présent à la manifestation du 22 mai au Mans afin de défendre les services publics. Car la politique du Gouvernement Macron est une politique libérale en faveur des plus riches, des plus favorisés et au détriment des services publics. La volonté de privatiser la SNCF est évidente, tout comme la volonté de réduire l’université à une politique du résultat. Service public de l’enseignement supérieur, véritable révélateur de talents, lieu où s’exprime l’autonomie, et où se développe l’esprit critique, l’accession à l’Université ne peut donc reposer uniquement des critères de résultats. Si on prend l’exemple de La Poste, on voit bien la baisse des moyens, le recul des missions de services publics et les problèmes posés pour les habitants privés des missions essentielles au quotidien. Le parti socialiste de la Sarthe s’alarme de la fermeture et de la mise en difficulté des bureaux de postes au Mans et en Sarthe.

 

Dans quelques semaines sera rendu public le rapport du « Comité action publique 2022 ». Comme le rapport Spinetta l’a fait pour la SNCF, des informations récentes permettent de comprendre l’orientation voulue par le gouvernement : la suppression massive de postes dans la fonction publique.
Le rapport préconise par exemple le recours massif à la contractualisation y compris dans certaines fonctions régaliennes comme la police serait envisagé.Une telle mesure serait de nature à mettre en danger des libertés publiques et la neutralité des fonctionnaires. Le rapport préconise également la suppression aveugle et idéologique de 120 000 postes de fonctionnaires, alors que nombre de services disposent déjà de moyens réduits, relève de l’arbitraire, ne s’appuyant sur aucune donnée concrète, si ce n’est une recherche forcenée d’économies budgétaires liée aux cadeaux fiscaux aux plus riches.
Le Parti Socialiste et la fédération de la Sarthe demeurent ouverts au principe d’une amélioration de nos services publics pas à la coupe budgétaire drastique qui se met en place. Car qui peut imaginer que nos personnels hospitaliers ou nos policiers face au terrorisme n’ont pas besoin de plus de moyens. La réponse envisagée par ce gouvernement est au contraire la réduction des effectifs.

 

Le parti socialiste de la Sarthe en lien avec les instances nationales demande au gouvernement Macron de changer radicalement sa méthode et de lancer dès à présent des consultations généralisées, ouvertes et publiques prolongées, d’impliquer le Parlement et de reprendre sans délai les négociations avec les organisations représentatives des agents des fonctions publiques et nos collectivités locales.